CONTACT

Fondation Helga Heidrich SOS Animaux
et refuge

Marrakech/Maroc

Mobile: +212(0)633-027943
E-mail: info@fhh-sos-animaux.com

FAIRE UN DON AVEC PAYPAL


COMPTE DE DONS

Commerzbank
IBAN: DE39 250800200561400400
SWIFT: DRESDEFF

Attijariwafa Bank, Marrakech/Maroc
IBAN: 007 450 0000 00495 300 0121 37
SWIFT: BCMAMAMC

Aidez les animaux d’un simple clic

Nous dans la presse
Tina

L’ANGE DE MARRAKECH  – Helga (72) sauve les animaux errants au Maroc

Des ânes battus, chats, chiens empoisonnés: Helga Heidrich s’occupe de 300 animaux. Elle a besoin d’aide. Tina était sur place.

Il est encore tôt ce matin avec un ciel de grisaille sur Marrakech. Il y a un bon petit vent frais sur le terrain de 7.5 hectares clos à l’extérieur de Marrakech. Ce vent caresse le poil de beaucoup de protégés vivants ici.

200 chiens et 40 chats vivants en groupes dans des grands enclos. Entre eux il y a des malades, des blessés, des boiteux, des aveugles. Un troupeau de 36 ânes qui mordillent le foin paisiblement. Il y a 5 macaques, un mulet, des paons, perroquets, caméléons, un hibou, un mouton, la tortue Zoé (40) et le dromadaire Ali Baba. Ce dernier semble veiller sur la petite population en jetant des regards au loin comme un soldat. 

Helga Heidrich elle aussi aime bien cette atmosphère paisible du petit matin. Les animaux ont eu à manger, il y a 2 employés, Hassan qui est en est en train de nettoyer les enclos, et Fatima qui nourrit les chats. Ceci permet Helga de faire une petite pause en compagnie de Whisky. Whisky, un âne, a besoin de médicaments pour un œil enflammé et la veille, lors de la distribution de la pommade dans l’œil il a eu la gentillesse de donner un coup de sabot à Helga. Cela la fait boiter mais tout de même Whisky a droit aux câlins car Helga ne se déstabilise pas facilement et donne tout pour ses protégés. 

C’est assez incroyable et on se demande comment elle arrive à faire et à gérer tout cela. C’est un coin eloigné, à 40 min. de la ville. Elle a quitté son pays d’origine l’Allemagne il y a 25 ans et est parti avec son fils Marc (48) au Maroc. Ici elle tenait le secteur Spa d’un hôtel de luxe à Marrakech et vivait dans une maison avec jardin et piscine. Puis l’hôtel a fermé ses portes et ainsi le Spa.

Helga a vu cette évolution comme occasion pour se mettre à fond dans son refuge d’animaux. Car déjà à l’époque elle essayait de sauver toutes les bêtes qu’elle a vu être maltraités. «Je ne peux pas fermer les yeux en voyant de telles situations» dit-elle . Ainsi l’histoire du refuge a commencé. Dans les ruelles de la medina à Marrakech elle a été confrontée à une scène violente quand un homme battait son mulet qui pourtant était par terre car la charge du chariot était trop importante et il s’était écroulé. Avec la langue qui pendait et des blessures qui saignaient. Helga était donc intervenue, à stoppé ce monsieur et a organisé un transport pour amener ce mulet à la clinique vétérinaire. Quand il était de nouveau sur les pattes, le propriétaire voulait le reprendre! Pour éviter cela, elle a dû lui donner de l’argent pour le garder. Et voilà, d’un coup elle avait un mulet dans son jardin!

Ceci est du passé. A la place d’un bon salaire et de s’occuper des soins de beauté pour les femmes marocaines et les touristes aisées, c’est une vie bien moins chic à son refuge qu’elle mène en soignant des animaux maltraités. En faisant d’innombrables aller-retours entre le refuge et la clinique vétérinaire en ville, il y a les stérilisations et vaccins de faits et les chips sont posés. Elle collabore avec SPANA, une organisation pour la protection animale dans le nord d’Afrique. L’administration, le placement des animaux et les dons sont gérés par sa fondation Helga Heidrich SOS Animaux. 

On connait Helga et son refuge à Marrakech. «Il y a quelques touristes qui viennent chercher un chien ou un chat pour l’adopter et le ramener avec eux. Mais dans la plupart des cas ils amènent un animal retrouvé dans la ville et repartent ensuite».

Là, les chiens aboient et il semble y avoir une raison. Nous voyons une voiture passer sur la piste devant le refuge, mais même une fois la poussière reposée, les chiens continuent à aboyer. Du coup nous allons voir devant le portail et y retrouvons 2 sacs avec 12 chiots. Jetés par les personnes de la voiture. Nous sommes choqués, mais devons nous en occuper tout de suite. Ils sont mis à l’ombre et ont à boire et Helga ira les présenter à la clinique dans la foulée. Il faut vérifier s’ils ont la rage ou autre maladie. Ceci fait 12 animaux de plus alors qu’il n’y a plus vraiment la place pour. Et les finances ne suivent plus non plus. C’est ric-rac. Nourriture, médicaments et frais vétérinaires pour 300 protégés…. Le problème est que la population du refuge s’agrandit, car il y a plus de nouveaux arrivés que d’animaux adoptés et placés. De plus son fils est reparti en Allemagne il y a 2 ans et depuis Helga est toute seule à faire face à la lutte quotidienne. Mais ceci ne la retient pas à continuer. Rien que pour les animaux. Beaucoup de responsabilité, oui. Mais les animaux lui doivent leurs vies. Et lui en remercient. Quand je lui demande si elle ne se sent pas seule, elle répond que non, pas du tout, ayant toute cette compagnie! Puis en sifflant, quelques chiens qui ne sont pas dans les enclos arrivent et elle nous les présente: voilà Steffi Graf, Facebook, Rudi Kargus, Tina Turner …. Ils sont adorables.

Chaque animal a son nom, car chacun est spécifique. Peut-être les noms de personnes connues le soulignent encore plus. Comme pour la chienne que Helga a sorti semi-morte d’un fourgon qui transportait les chiens empoisonnés des rues, malgré les menaces des hommes du fourgon. Elle l’a tout de suite amené à la clinique ou on ne lui donnait pas une grande chance. Mais Helga voulait qu’on essaye de la sauver et la chienne s’en est effectivement sortie, est devenue une petite beauté et du coup a été babtisée «Lady Diana». Elle se plairait très bien dans une famille! Comme beaucoup des animaux du refuge qui seraient mieux placés dans une famille ou chez un propriétaire qu’au refuge. Car ici le temps manque pour s’occuper bien de chaque individu. Mais pour Helga il vaut mieux que l’animal reste au refuge tant qu’il n’y a pas une personne qui veut bien s’en occuper comme il faut. 

Ici ils n’ont pas faim et ne sont pas battus comme dans leur vie précédente. Et Helga mènera cette lutte aussi longtemps qu’elle peut. Plus tard nous allons voir les chiots qui dorment un blotti à l’autre. Helga ne sait pas ou les mettre mais impensable de les laisser à leur sort ce qui aurait mené à leur mort. 

Oui, il faut absolument s’en occuper, c’est aussi mon opinion. Et j’espère que Helga pourra mener son combat encore très longtemps.

La journée prend fin et c’est l’heure des adieux. Je n’ai pas envie de partir. En allant vers le portail je vois l’ânesse qui boite et qui aime bien se faire câliner derrière les oreilles. C’est à ce moment là que j’ai une idée «Je vais être marraine !»Cette idée plait bien à Helga et moi je suis heureuse d’avoir un âne à Marrakech!

LE PARADIS POR ANIMAUX D’HELGA
Article dans « La Tribune de Marrakech » 

Plus de détails:
Le Paradis pour Animaux d’Helga
Pour en savoir plus, rendez-vous page 15

Unbenannt-2

SOS ANIMALS, DIE ARCHE NOAH IN DER WÜSTE

Article dans DOGS Magazin

Ein Gnadenhof für misshandelte Tiere am Stadtrand von Marrakesch: Wo früher Brachland war, betreibt die Deutsche Helga Heidrich Tierschutz auf einfache, aber effektive Art. Und das schon seit achtzehn Jahren. Doch nun ist das Refugium in Gefahr und mit ihm Helgas über 300 Schützlinge. Marrakesch breitet sich aus, und die Villen wachsen immer näher an den Gnadenhof heran. Hundegebell ist bei den Hausbesitzern nicht gerade beliebt.

Stefan Volk hat für DOGS die engagierte Westfälin und ihre Tiere besucht …

Plus de détails:
DOGS_Magazin_Volk_Ache-Noah Pdf (ca. 5MB)

HELGA HEIDRICH : LE MAROC AUSSI A SA BRIGITTE BARDOT
Article à « www.planeteanimaux.com

Au Maroc, les animaux sont confrontés à d’importantes souffrances. C’est pourquoi une allemande, du nom d’Helga Heidrich, a tout quitté pour aller s’installer au milieu des dunes à l’Ouest de Marrakech afin de leur porter secours. Planète Animaux vous emmène à la rencontre de cette grande dame de la protection animale …

Plus de détails:
www.planeteanimaux.com

AUX EXILÉS DE JAMAA EL FNA
Article à « bladi.net »

Etablie au Maroc depuis une trentaine d’années, l’Allemande Helga Heidrich s’est donné pour mission de venir en aide aux animaux abandonnés ou maltraités. Avec son propre argent et parfois avec les blocage de l’administration marocaine, elle a construit plusieurs refuges dans la région de Marrakech …

Plus de détails:
www.bladi.net

MAROKKO KENT VEEL DIERENLEED
Article à « Nieuws Marokko » 

In 1995 opende Helga Heidrich een dierenopvangcentrum in de omgeving van Marrakech, Marokko …

Plus de détails:
www.nieuws.marokko.nl

Journal belge