CONTACT

Fondation Helga Heidrich SOS Animaux
et refuge

Marrakech/Maroc

Mobile: +212(0)633-027943
E-mail: info@fhh-sos-animaux.com

FAIRE UN DON AVEC PAYPAL


COMPTE DE DONS

Commerzbank
IBAN: DE39 250800200561400400
SWIFT: DRESDEFF

Attijariwafa Bank, Marrakech/Maroc
IBAN: 007 450 0000 00495 300 0121 37
SWIFT: BCMAMAMC

Castration de chiens errants

Leur souffrance est grande, mais peu connue au-delà des frontières du pays. Les chiens errants des rues du Maroc meurent dans des accidents, sont empoisonnés en masse, se font tirer dessus, ou meurent de faim et de soif.

INFORMATION
Loin de résoudre le problème, le massacre de ces chiens se révèle tout à fait contreproductif. En effet, les animaux non castrés prennent la place laissée libre par les chiens abattus et se reproduisent encore plus vite du fait car l’alimentation devient plus abondante. Si leur descendance n’est pas castrée, un seul couple de chiens en bonne santé peut produire 60.000 individus supplémentaires en 6 ans. Jamais l’abattage ne pourra réduire la population canine, seule la castration peut permettre d’y parvenir.

NOUS TIRONS LA SONNETTE D’ALARME POUR LES ANIMAUX
La Fondation a pris l’engagement d‘améliorer durablement les conditions de vie des chiens des rues. Notre principal objectif est de diminuer le taux des naissances de façon durable, par castration. En outre, nous exigeons une loi homogène de protection animale au Maroc, qui rendra obligatoires la castration et l’identification des chiens par puce électronique, et dont l’application sera obligatoire.

CAMPAGNE DE CASTRATION PREVUE

  1. L’association se charge de l‘organisation de la campagne sur place.
  2. Nous fournissons des tentes chirurgicales et salles de réveil, qui seront disponibles sur toute la durée de la campagne.
  3. Des vans équipés de vari-kennels seront fournis pour que des assistants puissent capturer et transporter les chiens pour les emmener sur les lieux de soins.
  4. La Fondation Helga Heidrich SOS Animaux surveille la campagne qui sera effectuée par des vétérinaires. Les animaux seront identifiés par puces électroniques et les enregistrements transmis aux autorités.
  5. En outre, les animaux seront vaccinés contre la rage, puisque Marrakech est une région avec un taux de rage très élevé.
  6. Un déparasitage sera également réalisé (vermifuge + traitement contre tiques et puces).
CAMPAGNE DE VACCINATION ET D’INFORMATION CONTRE LA RAGE

AU MAROC, LA RAGE EST ENDEÉMIQUE
Dans les bidonvilles vivent beaucoup de chiens, mais peu sont vaccinés contre la rage. C’est pourquoi, chaque année des dizaines de milliers de chiens sont cruellement empoisonnés avec de la strychnine ou tués par balles. C’est de cette manière que le gouvernement marocain contrôle la surpopulation. La Fondation Helga Heidrich tente de protéger l’homme et l’animal du virus mortel de la rage. Notre objectif est d‘effectuer régulièrement des campagnes combinées de vaccinations et de stérilisations, afin d’arriver petit à petit vers un avenir exempt de la rage. En parallèle, il faut réaliser des campagnes d’information dans les écoles et par des spots publicitaires à la télévision, afin de diffuser ces publications à grande échelle.
Aidez-nous.

CAMPAGNE
La Fondation effectue régulièrement des campagnes de vaccination pour protéger l’homme et l’animal:

INFORMATION POUR LES TOURISTES
L’infection peut être transmise par un seul animal contaminé, qui excrète le virus de la rage avec sa salive. Le virus ne peut pas pénétrer dans une peau intacte, mais ils suffit d’une lésion minime pour le laisser passer. Le porteur principal de la maladie dans les pays sous-développés est le chien errant, qui périra invariablement par la rage, mais à qui restera toujours plusieurs jours pour transmettre le virus par morsure. Le chien atteint de rage a un potentiel accru d‘agressivité. Le virus de la rage est destructeur. Chaque homme ou animal non immunisé et contaminé contracte sans exception une inflammation cérébrale (encephalitis) qui ne laisse aucune chance de survie. Seule l’immunisation préventive ou un vaccin immédiat après l’infection peut stopper le cours de l’infection.

  • AGENT PATHOGÈNE : Virus de la rage (rhabdo virus)
  • SOURCE D’INFECTION : Des carnivores sauvages infectés, c’est à dire des renards, chiens, chats, chacals, singes, éventuellement chauve-souris
  • TRANSIMISSION : Morsure ou contact avec la peau (le virus est excrété par la salive de l’animal infecté)
  • PÉRIODE D’INCUBATION : Très variable, entre 15 et 90 jours (au maximum 12 mois)
  • PATHOLOGIE : La rage débute de manière très peu caractéristique : montées de fièvre, nausées, vomissements, fatigue, mal-être, douleurs à l’endroit de la morsure, crises d’angoisse, insomnie, dépressions ou crises d’excitation. Ces incommodités durent de deux à dix jours. Etant donné que le virus de la rage se propage le long des voies neurales jusqu’au cerveau où il se multiplie, les troubles neurologiques apparaissent dans l’ordre suivant : hyperventilation (activité respiratoire démesurée, halètement), signes de manque d’oxygène, incapacité de parler, paralysies, photophobie et peur de l’eau, laryngospasme, état confusionnel, hallucinations, agitation, besoin de se déplacer. Ces symptomes durent de deux à sept jours et sont subis en pleine conscience. Après la phase neurologique, le malade tombe dans le coma. Malgré toutes les mesures de soins intensifs, la mort est inévitable. Suivent des arythmies cardiaques, puis l’arrêt cardiaque et respiratoire.